English  

Les musiciens du Theatre of Early Music
Sélectionner un musicien afin d’obtenir une courte biographie:







 
John Abberger,  Hautbois (États-unis)^  Haut

photo de John Abberger John Abberger, un des hautboïstes sur instrument d’époque les plus en vue en Amérique du Nord, est le premier hautbois des ensembles Tafelmusik et American Bach Soloists (San Francisco). Il se produit aussi régulièrement avec divers autres prestigieux ensembles d’instruments d’époque. Son enregistrement du concerto pour hautbois d’Alessandro Marcello avec Tafelmusik s’est mérité les critiques élogieuses du Gramophone Magazine qui l’a signalé comme “ l’un des meilleurs ” et “ à lui seul valant le prix du CD, même si vous avez d’autres versions ”. M. Abberger enregistre régulièrement avec les orchestres mentionnés ci-haut et peut être entendu sur de nombreux disques. Il enseigne présentement à l’Université de Toronto et à l’Université Western Ontario et a enseigné au City College of New York. Natif de la Floride, il a reçu sa formation de la Juilliard School of Music et de la Louisiana State University et détientun certificat en musique ancienne de l’Université de New York.









 
Sylvain Bergeron, Luth & Théorbe (Montréal)^  Haut

photo de Sylvain Bergeron Après des études de baccalauréat à l’Université Laval, Sylvain Bergeron perfectionne sa maîtrise des intruments de la famille du luth au cours de nombreux séjours en Europe et aux Etats-Unis, auprès de maîtres comme Paul O’Dette et Eugène Dombois. Il se classe parmi les finalistes du Premier Concours International de Luth de Toronto en 1984. Membre de l’Ensemble Anonymus de 1980 à 1990, il participe comme interprète à toutes les productions de l’ensemble, signant la direction musicale de trois d’entre elles. Au printemps 1991, il cofonde La Nef, dont il est aussi le directeur musical et l’un des trois directeurs artistiques. Il signe entre autres la conception et la direction musicale de Perceval, Montségur, Le Jardin des délices, Musiques pour Jeanne la Folle, Chansons et poésies amoureuses du Moyen-Age et de la Renaissance. Interprète accompli au luth et au théorbe, il est très sollicité sur la scène musicale montréalaise. Il donne une soixantaine de concerts par saison avec les principaux orchestres et ensembles de musique ancienne : Les Violons du Roy, Tafelmusik, Le SMAM, Les Idées Heureuses, Arion, Les Boréades et le New-York Ensemble.








 
Isabelle Bozzini,  Violoncelle (Montréal)^  Haut

photo de Isabelle Bozzini Chambriste passionnée, la violoncelliste Isabelle Bozzini se consacre à deux mondes parallèles : les musiques nouvelles de tout acabit et la musique sur instruments d’époque. Cette entreprise constitue un défi de tous les instants et nourrit pleinement ses aspirations artistiques. Elle est membre fondatrice du Quatuor Bozzini, groupe qui se distingue parmi les quatuors à cordes canadiens depuis 1999, tant sur la scène nationale qu’internationale. Présentant une quarantaine de concerts par année, les Bozzinis produisent leur propre série montréalaise, et entreprennent régulièrement des tournées en Europe et aux États-Unis et ont lancé leur premier disque à l’automne 2004 en collaboration avec DAME (actuellecd.com). Isabelle Bozzini joue également avec les ensembles Kore et Bradyworks, ainsi qu’à l’occasion avec des musiciens improvisateurs comme Malcolm Goldstein, François Houle ou Jean Derome.









 
Stéphanie Bozzini,  Alto (Montréal)^  Haut

photo de Stephanie Bozzini La montréalaise Stéphanie Bozzini est membre du Quatuor Bozzini depuis ses débuts. Le Quatuor Bozzini est un jeune groupe de la relève (Prix Opus Découverte de l’année 2000-2001 du Conseil québécois de la musique) qui se produit régulièrement au Canada, aux États-Unis et en Europe. La curiosité et l’intérêt de Stéphanie Bozzoni pour tous les styles musicaux, de la musique sur instruments d’époque à la musique improvisée, font d’elle une altiste des plus versatiles. Elle a joué au sein de l’Orchestre de la Tonhalle de Zürich et du Winterthurer Stadtorchester, entre autres, et s’est produite à plusieurs reprises avec différentes formations de musique de chambre au Centre d’Arts de Banff, à la Tonhalle de Zürich, au Festival des Îles de Bic ainsi qu’avec des orchestres de chambre tels I Musici de Montréal, les Violons du Roy et l’Orchestre du Festival de Lamèque (N.-B.). Parallèlement à ses activités d’interprète, Stéphanie Bozzini enseigne l’alto à la faculté de musique de l’Université Concordia à Montréal.







 
Olivier Brault,  Alto (Montréal)^  Haut

photo de Olivier Breault Depuis ses études de maîtrise en violon (baroque et classique) à l’Université de Montréal auprès de Jean-François Rivest, Olivier Brault s’impose comme l’un des jeunes spécialistes les plus accomplis du milieu de la musique baroque. Interprète émérite et enthousiaste, il est présent au sein de nombreux ensembles et sur la scéne de nombreux festivals connus tant à Montréal qu’à l’étranger. Musicien à la fois sensible, rigoureux et imaginatif, à l’improvisation facile, ses talents de soliste et de directeur musical l’ont mené jusqu’à la danse et au théâtre. Ses concerts tout comme ses disques sont fréquemment diffusés à la radio. Olivier Brault est aussi professeur de musique de chambre baroque au Conservatoire de musique du Québec à Montréal. Il est membre du Conseil québécois de la musique et de la Société de reconstitution historique du Québec.








 
Rachel Brown, Flûtes (Angleterre)^  Haut

photo de Rachel Brown Depuis qu’elle a obtenu le premier prix du American National Flute Competition, Rachel Brown s’est démarquée comme interprète d’une grande polyvalence avec la flûte traversière, la flûte d’époque et la flûte à bec. Elle est flûtiste principale pour de nombreux ensembles, dont l’Academy of Ancient Music, le Hanover Band, le King’s Consort, le Collegium Musicum 90, le London Baroque, et le Parley of Instruments, avec qui elle fait de multiples apparitions en concerto à travers l’Europe, l’Amérique, le Canada et le Japon. Elle a plusieurs enregistrement solos à son actif, dont trois disques sous le label Chandos Records (récital de musique baroque française; sonates de Quantz; et oeuvres de Schubert & Boehm) ainsi qu’un enregistrement de concertos de flûte de C.P.E. Bach et de Quantz sous le label Hyperion. Elle a aussi enregistré deux disques avec les London Handel Player chez Somm. Professeur très sollicitée, Rachel donne des classes de maître dans de nombreux pays : États-Unis, Canada, Suède, Pologne, Espagne, Hollande, Belgique et Nouvelle-Zélande. Elle a enseigné plusieurs années au Royal Northern College of Music de Manchester et est présentement professeur de flûte baroque au Royal College of Music de Londres.








 
Adrian Butterfield,  Violon (Angleterre)^  Haut

photo de Adrian Butterfield Adrian Butterfield s’est taillé une enviable réputation comme l’un des musiciens sur instrument d’époque les plus versatiles de sa génération, et ce, tant au Royaume-Uni qu’à l’étranger. Il travaille comme premier-violon et chef d’orchestre pour des orchestres sur instruments d’époque ou instruments modernes, ainsi que comme soliste, chambriste et professeur. Ancien choriste du St.Paul’s Cathedral et diplômé du Trinity College Cambridge, il est directeur musical du Festival Bach de Tilford et directeur-associé du Festival Handel de Londres. Il est également le premier violon de nombreux ensembles en Europe et en Amérique du Nord, dont l’Orchestre Handel de Londres, le Hanover Band et le Theatre of Early Music de Montréal. Parmi ses plus récents enregistrements : des sonates de CPE Bach (son premier disque solo, ATMA), de concertos de Vivaldi (BIS), et de concertos de Bach pour hautbois et violon avec John Abberger (Analekta).
Adrian dirige deux ensembles de musique de chambre à Londres : les London Handel Players et le Revolutionary String Quartet. Les London Handel Players se produisent régulièrement dans plusieurs festivals européens. Ils ont également été les invités du Ottawa Chamber Music Festival à deux reprises. Leurs deux derniers enregistrements pour Somm ont été acclamés par la critique. Le Revolutionary String Quartet se spécialise en musique classique et romantique sur instruments d’époque et a enregistré des oeuvres de Boccherini et Donizetti pour CPO. Adrian collabore régulièrement avec le Southbank Sinfonia, enseigne au Royal College of Music de Londres et dirige le RCM Baroque Orchestra.








 
Richard Campbell,  Viole de Gambe & Violoncelle (Angleterre)^  Haut

photo de Richard Campbell Après avoir complété ses études supérieures (violoncelle et viole de gambe) à Londres et La Haye, Richard Campbell a travaillé au sein des principaux ensembles du Royaume Uni. Depuis plus de 25 ans, il se consacre à l’interprétation historique de la musique pré-20e siècle à l’aide d’instruments, de styles et de techniques appropriées. Comme soliste, il s’est produit en compagnie des meilleurs orchestres de chambre et orchestres symphoniques d’Europe incluant le London Symphony Orchestra, le London Philharmonic Orchestra, le Mahler Chamber Orchestra et le Vienna Philharmonic Orchestra. Il est un des membres fondateur de l’ensemble Fretwork qui, depuis 1986, a établi de nouveaux standards d’interprétation des chefs-d’oeuvres du 16e et 17e siècle écrits pour consort de violes par des compositeurs tels que John Taverner, William Cornysh, Thomas Tallis, William Byrd, Orlando Gibbons, John Dowland, William Lawes, John Jenkins, Matthew Locke et Henry Purcell.
Richard est décédé en mars 2011, et laisse dans le deuil famille et amis.









 
Francis Colpron,  Flûtes (Montréal)^  Haut

photo de Francis Colpron Francis Colpron a fait ses études au Conservatoire d’Utrecht (Pays-Bas) auprès de maîtres renommés tels Marion Verbrüggen et Heiko ter Schegget (flûte à bec), et Marten Root (flûte traversière). Très jeune, il joue déjà avec l’Ensemble de flûtes à bec de Châteauguay, formation avec laquelle il effectuera plusieurs tournées au Canada et en Europe. Ses études musicales le mènent jusqu’à l’Université Laval à Québec, o il obtient son baccalauréat. Francis Colpron est reconnu depuis quelques années comme l’un des instrumentistes les plus talentueux de sa génération. Sa capacité d’innover et ses qualités musicales tant sur le plan artistique qu’interprétatif ont séduit l’ensemble du public, de la critique et des instances culturelles. Il fonde en 1991 l’ensemble Les Boréades de Montréal, dont il assure depuis la direction artistique.










 
Laurence Cummings,  Clavecin (Angleterre)^  Haut

photo de Laurence Cummings Laurence Cummings a étudié à l’Université Oxford et au Royal College of Music. Il joue le clavecin et l’orgue continuo en compagnie des plus éminents groupes d’instruments d’époque, dont Les Arts Florissants, The Sixteen Choir, le Consort Gabrieli et l’Orchestra of the Age of Enlightenment. Comme soliste, il a enregistré la musique pour clavecin de Louis Couperin et projette maintenant d’enregistrer la musique de François Couperin. Il est co-directeur de l’Orchestre Handel de Londres et depuis 1997, il dirige le programme d’interprétation historique à l’Académie Royale de Musique de Londres.











 
Karol Gostynski,  Violon (Montréal)^  Haut

pas de photo de Karol Gostynski M. Gostynski réside présentement à Montréal et à Toronto. Il s’est souvent produit en tournée à travers l’Europe et l’Amérique du Nord avec plusieurs groupes dont Masques, le Studio de Musique Ancienne de Montréal, l’Orchestre Baroque de Montréal, Aradia, La Nouvèle Sinfonie (Hervé Niquet), Autour de la Flûte, Theatre of Early Music (Daniel Taylor), Arion (Jaap ter Linden), Caprice et I Furiosi, ainsi que dans plusieurs festivals dont le Festival Montréal Baroque, le Festival Montréal Bach, Grand River Baroque, London Early Opera, Orford, Cervantino (Mexico), Orvieto Musica (Italy), Baie des Chaleurs et Lamèque (Nouveau-Brunswick). Karol Gostynski, qui partage sa résidence entre Montréal et Toronto, multiplie les tournées en Europe et en Amérique du Nord en se produisant avec plusieurs groupes dont Masques, le Studio de musique ancienne de Montréal, l’Orchestre Baroque de Montréal, Aradia, La Nouvèle Sinfonie (Hervé Niquet), Autour de la Flûte, Theatre of Early Music (Daniel Taylor), Arion (Jaap ter Linden), Caprice et I Furiosi, ainsi que dans plusieurs festivals dont le Festival Montréal Baroque, le Festival Bach de Montréal, Grand River Baroque, London Early Opera, Orford, Cervantino (Mexico), Orvieto Musica (Italy), Baie des Chaleurs et Lamèque (Nouveau-Brunswick). Il est un des membres fondateur de l’orchestre baroque Nota Bene à Kitchener-Waterloo, ensemble avec lequel il se produit régulièrement comme directeur et soliste. Il a enregistré pour ATMA et Analekta, et se produit régulièrement sur les ondes de Radio-Canada/CBC. M. Gostynski a pris part à plusieurs projets qui se sont mérité des nominations et des prix Opus.














 
Matthew Halls,  Clavecin (Angleterre)^  Haut

photo de Matthew Halls Matthew Halls a étudié la musique et l’orgue à l’Université d’Oxford pour ensuite devenir assistant organiste au New College. Il a été claveciniste pour l’Orchestre baroque de l’Union Européenne (OBUE) en 1998 avec lequel il a joué en Europe et au Moyen-Orient. Depuis son départ de l’OBUE, il a travaillé au sein des plus prestigieux ensembles d’instruments d’époque. Depuis 1999, il est membre du Amsterdam Baroque Orchestra et a participé au projet (récemment complété) de Ton Koopman d’enregistrer l’intégrale des cantates de Bach. Matthew joue aussi en continuo et est occasionnellement chef invité du King’s Consort. Il travaille fréquemment avec des ensembles britanniques tel que les Sixteen, l’Academy of Ancient Music, les English Baroque Soloists et l’Orchestra of the Age of Enlightenment.









 
Erin Helyard,  Clavecin & Orgue (Montréal)^  Haut

photo de Erin Helyard Erin Helyard est diplômé (mention très honorable) du Conservatoire de musique de Sydney (Australie) et titulaire d’une maîtrise de l’Université McGill. Il a débuté sa carrière comme principal continuo avec le Australian Chamber Orchestra pour ensuite occuper les fonctions de directeur musical adjoint pour l’édition 2001 du Festival Sydney. Membre fondateur d’Orchestra of Antipodes, il est aussi fondateur du Pinchgut Opera, dont il assure la co-direction artistique. Depuis son arrivée à Montréal en 2004, Erin Helyard est un musicien très actif au sein de la communauté de musique ancienne et a joué avec Les Violons du Roy, le Theatre of Early Music de Daniel Taylor, l’Ensemble Arion et le Festival Montréal Baroque.









 
Jacob Heringman,  Luth (États-unis)^  Haut

photo de Jacob Heringman Né aux États-Unis, le luthiste Jacob Heringman a complété ses études au Royal College of Music à Londres sous la direction de Jakob Lindberg, et plus tard, sous celle de Pat O’Brien à New York. Il réside en Angleterre depuis 1987, o il fait sa marque comme l’un des luthistes les plus respectés et innovateurs au monde. Sa collaboration est hautement recherchée, et il se produit régulièrement en Europe ainsi qu’en Amérique. Il participe également à des enregistrements de musique ancienne, tant sur disque compact qu’à la radio, avec des ensembles tels The Rose Consort of Viols, Fretwork, Musicians of the Globe, The Kings Singers, The New London Consort, Virelai et The Dufay Collective. En tant que joueur de continuo, Jacob Heringman a paru en concert et sur des enregistrements avec The King’s Consort, The English Baroque Soloists, The Parley of Instruments et The Taverner Consort, entre autres. En 1993, Jacob délaissa son rle de continuo pour se dévouer à des projets de musique de la Renaissance, en solo ou en ensemble.
On peut entendre les interprétations de Jacob dans plusieurs bandes sonores de films de Hollywood (dont Harry Potter III, Kingdom of Heaven et Robin Hood de Ridley Scott) et à l’occasion, sur des albums de musique populaire (récemment, l’album Travelogue de Joni Mitchell). Jacob enseigne le luth à Londres au Trinity College of Music et à la York University. Il est de plus en plus recherché pour ses talents de pédagogue dans les sociétés de luth et dans les programmes d’étés pour la musique ancienne, incluant ceux de la American Lute Society à Vancouver, Cleveland et Amherst, les cours de la UK Lute Society à Hengrave Hall et ceux de Music Antiqua aux Cambridge Early Music Summer Schools.












 
Jacques-André Houle,  Alto (Montréal)^  Haut

photo de Jacques-André Houle Violoniste, altiste et musicologue, Jacques-André Houle est aussi membre du Quatuor Franz-Joseph .

















 
Christopher Jackson,  Clavecin & Orgue (Montréal)^  Haut

photo de Christopher Jackson Depuis plus de 30 ans, Christopher Jackson agit comme chef de file dans le domaine de la musique ancienne à Montréal. En 1974, il a cofondé le Studio de musique ancienne de Montréal, dont il est devenu directeur artistique en 1988. Après avoir obtenu son diplôme du Conservatoire de musique de Montréal, il manifeste un grand intérêt pour la musique d’orgue et la direction chorale et décide de poursuivre ses études musicales en Europe, o il se spécialise dans l’étude des oeuvres des grands maîtres de la polyphonie vocale du Baroque et de la Renaissance. La réputation de M. Jackson déborde largement nos frontières comme en témoigne une tournée dans plusieurs régions de France, à l'été 1998, alors qu'il fut invité à diriger l'Orfeo de Monteverdi pour l'Atelier de recherche et de création pour l'art lyrique (ARCAL). Outre la France, il s'est aussi illustré comme chef invité à la tête d'ensembles prestigieux en Belgique et en Espagne, tout comme d'ailleurs en Amérique du Nord. La discographie de Christopher Jackson avec le Studio de musique ancienne de Montréal comprend de nombreux enregistrements salués par la critique.







 

David Jacques , Lute & Baroque Guitar (Québec)^ Top

photo of David Jacques

Né en 1978 à Saint-Georges de Beauce, David Jacques est détenteur d’un Doctorat en interprétation de la musique ancienne de l’Université de Montréal. Il a d’abord étudié la guitare classique au Cégep de Sainte-Foy, à l’Université Laval, puis au Conservatoire de musique de Québec. Il a participé à l’enregistrement de plus de 15 disques sous étiquettes XXI-21, ATMA et Analekta en plus de collaborer à des dizaines d’autres productions. Son récent disque (2008) Pièces de guitarre de Mr Rémy Médard, produit chez XXI-21 Productions a été récompensé par un Prix Opus pour le disque de l’année en musique ancienne. Il a aussi publié plusieurs arrangements pour guitare aux Éditions d’OZ. Très actif sur la scène nationale et internationale, Il a donné plus de 2000 concerts dans plus de 30 pays et sur les cinq continents. Parallèlement à ses activités d’interprète, David est professeur de guitare classique au département de musique du Cégep de Sainte-Foy depuis 2005 et à la Faculté de l’Université Laval depuis 2007. En 2002, David fonde la compagnie Productions DJ et travaille sans relâche pour promouvoir la guitare au niveau local, national et international.










 
Grégoire Jeay,  Flûtes (Montréal)^  Haut

photo de Grégoire Jeay Grégoire Jeay s'est produit en concert au Québec, en Ontario, au Manitoba, en France, en Belgique, au Mexique, en Turquie ainsi qu'aux États-Unis. En plus de faire partie de l'Orchestre baroque de Montréal, il est membre de plusieurs ensembles : Les Idées heureuses, the Theatre of Early Music, le Studio de musique ancienne de Montréal et le Trinity Consort de Portland, Oregon. Il a joué en compagnie de Suzie LeBlanc, Nancy Argenta et Daniel Taylor. Parallèlement à ses activités de flûtiste, Grégoire Jeay compose, arrange et fait de la programmation et de l'enregistrement par ordinateur. Il a conçu différentes bandes sonores, réalisé et arrangé un album pour le chansonnier Pier Noli et produit des musiques pour des performances de peinture en direct et pour quelques publicités. De plus, il a écrit une pièce de théâtre pour jeune public (Le Visiteur) pour les Jeunesses Musicales du Canada dont le sujet principal est la découverte de la musique baroque. Il a réalisé la bande sonore de deux séries télévisées sur les femmes mystiques au Moyen-ge dont il a produit un CD : MUSICA MYSTICA (disques Grezzli).









 
Matthew Jennejohn,  Hautbois et Flûtes (Montréal)^  Haut

photo de Matthew Jennejohn Matthew Jennejohn poursuit activement sa carrière prometteuse d’interprète au hautbois baroque, au cornet et à la flûte. Il joue avec plusieurs ensembles prestigieux de l’Amérique du Nord, dont l’ensemble Arion, Constantinople, La Bande Montréal Baroque, Les Boréades, Les Voix Humaines, Tafelmusik, Les Voix Baroques, The Trinity Consort et Les Violons du Roy. Il a étudié la musique ancienne au Royal Conservatory de La Haye, à l’Université McGill et la UBC (University of British Columbia). Il a enregistré plusieurs disques sur les labels ATMA, CBC, Early-Music.com, Analekta et Naxos. On peut l’entendre régulièrement sur les ondes de la radio CBC et Radio-Canada. Il enseigne le hautbois baroque à l’Université McGill (Montréal).








 
Karen Kaderavek, Violoncelle (Montréal)^  Haut

La talentueuse violoncelliste Karen Kaderavek s’est forgé une brillante carrière de soliste et de chambriste. Elle joue pour des ensembles et des orchestres de grande renommée, dont la Handel & Haydn Society, le Studio de musique ancienne de Montréal et le Theatre of Early Music.














 
Amanda Keesmaat, Violoncelle (Montréal)^  Haut

photo de Amanda Keesmaat Amanda Keesmaat est dîplomée de l’Université McGill et de l’University of Western Ontario. Elle a su se distinguer tant par son talent que par ses qualités de chambriste et se révèle une présence enthousiaste et énergisante dans le milieu de musique ancienne à Montréal depuis plus de 10 ans. Elle a de nombreux enregistrements à son actif o on peut l’entendre jouer le continuo en compagnie de chanteurs de grande renommée comme Daniel Taylor, Natalie Paulin, Matthew White, Shannon Mercer, Suzie LeBlanc et Marie-Nicole Lemieux, ou avec des ensembles de musique baroque comme Arion, les Voix baroques et Les Boréades. Amanda Keesmaat participe régulièrement à des séries de concerts en jouant avec l’Ensemble Caprice, Clavecin en Concert et le Studio musique ancienne de Montréal. Elle est l’invitée de plusieurs festivals comme le Festival Montréal Baroque, le Ottawa Chamber Music Festival et le Vancouver Early Music Festival.














 
Elizabeth Kenny,  Luth (Angleterre)^  Haut

photo de Elizabeth Kenny Elizabeth Kenny est l’une des plus éminentes luthistes d’Europe. Sa musicalité a été décrite comme étant "incandescente" (Music and Vision), "radicale" (The Independent on Sunday) et "indécemment magnifique" (Toronto Post). Depuis une dizaine d’années, elle a joué en tournée avec plusieurs des meilleurs ensembles sur instruments d’époque du monde et a fait l’expérience de plusieurs approches différentes de la musique. Elle est l’instigatrice et la directrice musicale de projets de musique du dix-septième siècle avec le Orchestra of the Age of Enlightenment, et joue avec le consort de violes Concordia depuis sa fondation. Elizabeth a bâti de solides partenariats avec un nombre important d’artistes distingués en fait de musique de chambre et de récitals, et maintient un fort lien à l’international avec Les Arts Florissants de William Christie.
Elizabeth a enseigné pendant deux ans à la Hochschule der Künste à Berlin, est professeur de luth à la Royal Academy of Music ainsi que chef de la musique ancienne et confériencière à la Southampton University, au Royaume-Uni. Elle occupe présentement l’un des quatre postes de conseillers artistiques au York Early Music Festival, où elle travaillera à la programmation de 2011 à 2013.














 
Eric Lagacé,  Contrebasse (Montréal)^  Haut

photo de Eric Lagacé Éric Lagacé a grandi au sein d’une famille de musiciens très connus au Québec, et s’est taillé une place enviable dans le milieu musical d’ici et d’ailleurs. Il est, notamment, un des contrebassistes montréalais les plus en demande en ville. Fort apprécié pour ses talents d’arrangeur, d’orchestrateur et de musicien pour de nombreux ensembles classiques et jazz, Éric est aussi connu pour être le directeur musical des spectacles de la soprano Natalie Choquette. Il joue pour des formations musicales aussi hétéroclites que l’Ensemble Amati, l’ensemble de musique baroque Arion et l’Ensemble contemporain de Montréal. Il joue aussi en formation jazz avec Oliver Jones, Vic Vogel, Wynton Marsalis et bien d’autres.











 
Sophie Larivière,  Flûtes (Montréal)^  Haut

photo de Sophie Larivière Sophie Larivière travaille activement avec l’Ensemble Caprice dont elle est la co-directrice artistique depuis 1997. À ce titre, elle contribue à enrichir le parcours original de l’Ensemble invitant à des découvertes musicales qui marient virtuosité et expressivité. Avec l’Ensemble Caprice, la flûtiste a effectué plusieurs tournées et a participé à d’importants événements du monde de la flûte à bec dont le Symposium international de flûte à bec à Stuttgart, la Série de flûte à bec à Schwelm ainsi qu’au Festival de flûte à bec de Stockstadt en Allemagne. Sous l’égide des Jeunesses Musicales du Canada, Sophie Larivière a participé en 2003 et 2004 à une tournée d’une trentaine de concerts qui l’ont menée au Québec, en Ontario et au Nouveau-Brunswick. En juin 2004, avec l’Ensemble Caprice, elle donnait ses premiers concerts en Autriche et elle participait quelques mois plus tard à la prestigieuse série de concerts du Boston Early Music Festival. À l’automne 2006, elle faisait ses débuts en Isral avec l’Ensemble Caprice dans une série de concerts à Tel Aviv et à Yehiam.?? Interprète souple et expressive, Sophie Larivière est régulièrement invitée par plusieurs ensembles de musique ancienne. On a pu l’entendre à Montréal avec l’Ensemble Arion, l’Opéra de Montréal, le Studio de musique ancienne de Montréal, La Nouvele Sinfonie, le Theatre of Early Music, Les Idées Heureuses, l’ensemble Rebel (New-York), Les Violons du Roy (Québec) et le New York Collegium Musicum.










 
Nicolas Lessard,  Contrebasse (Montréal)^  Haut

photo de Nicolas Lessard Nicolas Lessard, contrebassiste, mène activement une carrière prometteuse de chambriste au Québec et en Ontario. Récemment, il s’est produit avec l’ensemble Arion et Les Idées Heureuses (cette production a été enregistrée chez Analekta). Il a aussi offert des concerts à l’Opéra Atelier avec Tafelmusik et lors de l’édition 2003 du Grand River Baroque Festival de Kitchener. Nicolas Lessard est membre de l’Orchestre Symphonique de Trois-Rivières depuis 1997, de l’Orchestre Philharmonique du Nouveau-Monde, et a fait partie du Nouvel Ensemble à Cordes de 1996 à 1998. En 1999, il a été sélectionné comme contrebasse solo de l’Orchestre du Festival Orford pour ensuite être invité à participer aux tournées 2000 et 2002 de l’Orchestre National des Jeunes du Canada. Après dix années de violon, Nicolas Lessard opte pour la contrebasse comme instrument principal. Il est diplômé du Royal Conservatory of Music de Toronto, de l’Université de Montréal et du Conservatoire de Musique de Trois-Rivières.









 
Margaret Little,  Viole de Gambe (Montréal)^  Haut

photo de Margaret Little Margaret Little mène une solide carrière de soliste et de chambriste depuis 1975, au sein de formations telles que le Studio de musique ancienne de Montréal, Les Idées Heureuses, Arion, et Musica Divina. Avec Susie Napper, elle a fondé le duo de violes de gambe Les Voix humaines en 1986. À l’aise aussi bien à la viole de gambe qu’à l’alto baroque, elle a été invitée à jouer avec de nombreux ensembles au Canada et aux États-Unis, dont Les Boréades, Rebel, Aradia, The Publick Musick, Four Nations, Les Violons du Roy et Trinity Consort. Elle a participé à de multiples tournées en Amérique du Nord, au Mexique et en Europe. On peut l’entendre fréquemment sur les ondes de la SRC et de la CBC. Elle s’est également produite sur les ondes de Radio-France, de la radio espagnole et de la BBC. Elle a enregistré sous les labels Damzell, UMMUS, Naxos, SRC, et surtout pour ATMA. Margaret Little enseigne la viole de gambe et dirige l’Atelier de musique baroque à l’Université de Montréal. Elle joue sur une viole de gambe faite par les luthiers Bernard Prunier et Judith Kraft, Paris, en 1982, selon Colichon.








 
Myron Lutzke,  Violoncelle (États-unis) ^  Haut

photo de Myron Lutzke Myron Lutzke est bien connu du public pour ses talents d’interprète tant sur violoncelle ancien que moderne. Il est premier violoncelle pour de nombreux orchestres symphoniques et orchestres de chambre avec lesquels il joue partout à travers le monde, dont l’Orchestra of St. Luke’s, le Handel & Haydn Society Orchestra of Boston, le New York Collegium et l’American Classical Orchestra. M. Lutzke est aussi membre du St. Luke’s Chamber Ensemble, des Mozartean Players, du Aulos Ensemble, du Loma Mar Quartet et du Bach Ensemble. Il a enseigné à la Brixen-Initiative Academy en Italie et enseigne maintenant le violoncelle baroque à la faculté de musique du SUNY-Purchase et du Mannes College of Music. Il a enregistré pour Decca, Sony, Harmonia Mundi, EMI, Nonesuch, Musical Heritage Society, Deutsche Grammophon, Dorian, Denon et Arabesque.









 
Mathias Maute,  Flûtes (Montréal)^  Haut

photo de Mathias Maute Matthias s’est forgé une réputation internationale enviable comme soliste à la flûte à bec et à la flûte traversière ainsi que comme compositeur. Aux États-Unis, le Berkeley Festival et le Boston Early Music Festival l’ont invité à titre de flûtiste soliste. Son passage remarqué lui aura valu une nouvelle invitation au festival bostonien en juin 2005. Outre son travail avec l’Ensemble Caprice, Matthias Maute est flûtiste invité pour les principaux ensembles de musique ancienne en Amérique du Nord. Avec l’Ensemble Caprice, il a joué dans de nombreux festivals importants, notamment, le Festival de musique ancienne de Bruges. En 2003 et 2004, il a donné une trentaine de concerts dans le cadre d’une tournée avec les Jeunesses Musicales du Canada. En tant que membre de REBEL, il effectue régulièrement des tournées en Europe et aux États-Unis. Il occupe présentement le poste de première flûte traversière au REBEL Baroque Orchestra de New-York, sous la direction d’Owen Burdick.







 
Sarah McMahon,  Violoncelle (Angleterre)^  Haut

photo de Sarah McMahons Sarah McMahon débute ses études en violoncelle avec Nora Gilleece à la Royal Irish Academy of Music de Dublin. En 1995, elle obtient une place à la Royal Academy of Music de Londres o elle étudiera avec David Strange, Jenny Ward-Clarke et Colin Carr. Elle participera ainsi à de nombreuses classes de maîtres, notamment avec Steven Isserlis, Christophe Coin, Steven Doane, Miklos Perenyi et William Pleeth. Elle jouera comme soliste avec l’orchestre baroque de l’Academy sous la direction de Monica Huggett et Lucy Van Dael et sera premier violoncelle avec l’ensemble des solistes, dirigé par Clio Gould, avec qui elle fera ses débuts au Wigmore Hall. Sarah se produit régulièrement à la fois comme soliste et chambriste sur tout le territoire de la Grande Bretagne et de l’Irlande. Sarah porte un grand intéret à l’interprétation historique de la musique et travaille régulièrement comme premier violoncelle pour le King’s Consort, le Gabrieli Consort et l’Academy of Ancient Music. Récemment, elle s’est distinguée comme soliste avec La Serenissima, lors de l’enregistrement d’un disque consacré aux oeuvres de Vivaldi, disque qui a été acclamé par la critique.









 
Douglas Mcnabney,  Alto (Montréal)^  Haut

photo de Douglas McNabney Professeur associé de musique de chambre, l’altiste Douglas Mcnabney est l’un des plus distingués chambristes du Canada. Il a joué à travers le Canada, l’Europe et les États-Unis, enregistrant entre autres pour BRT (Bruxelles), Radio Bremen (Dublin), Finnish Broadcasting (Helsinki), Sudwestdeutscher Rundfunk (Karlsruhe), Norwegian Radio (Oslo), Radio Sweden (Stockholm), et la CBC. Anciennement directeur artistique du Domaine Forget, il est présentement doyen du département d’interprétation à la Schulich School of Music de l’Université McGill. Il a aussi un carnet de concerts bien rempli, à titre de soliste ou d’artiste invité pour des festivals et auprès de nombreuses sociétés de musique de chambre et ensembles au Canada, aux États-Unis et en Europe.









 
Raphael McNabney,  Contrebasse (Montréal)^  Haut

photo de Raphael Mcnabney Né à Montréal en 1982, Raphael Mcnabney a commencé très jeune à étudier le violoncelle pour finalement découvrir son grand amour pour la contrebasse à 19 ans alors qu’il étudiait avec Joel Quarrington à la Glenn Gould School of Music. Musicien pigiste, il joue régulièrement à Montréal, Toronto et Québec pour différentes sociétés de musique de chambre et pour des orchestres de chambre comme Les Violons du Roy.














 
Chloe Meyers,  Violin (Montréal)^ Top

photo de Chloe Meyers La violoniste Chloe Meyers est en voie d’atteindre l’équilibre dans sa vie avec l’arrivée récente de son second fils Thomas. Chloe Meyers joue un rôle majeur sur la scène montréalaise et nord-américaine de la musique ancienne. Elle est second violon principal pour l’orchestre Arion de Montréal et est activement impliquée dans plusieurs autres ensembles montréalais, dont le Theatre of Early Music. Premier violon de l’ensemble Les Voix Baroques, elle a joué un rôle moteur dans la réalisation de nombreux projets musicaux et projets d’enregistrements qui ont valu à l’ensemble sa grande renommée. Elle est soliste invitée et premier violon au Pacific Baroque Orchestra de Vancouver. Elle a de nombreux disques à son actif. On peut entendre ses prestations comme premier violon sur l’enregistrement de l’Oratorio Clodoveo de Caldara produit par l’Académie Baroque de Montréal et sur celui des airs de Handel avec la soprano Karina Gauvin. On peut aussi l’entendre jouer avec l’ensemble l’Écho du Danube sur un enregistrement de concertos pour violon de Wagenseil (Deutschland Funk).









 
Scott Metcalfe,  Violon (États-unis) ^  Haut

photo de Scott Metcalfe Scott Metcalfe est un violoniste et chef d’orchestre dont le répertoire s’étend des chants polyphoniques franco-flammands du 15e siècle aux oeuvres vocales du 17e siècle, jusqu’aux cantates, motets et passions de Bach. Il est membre de La Luna et de l’ensemble The King’s Noyse, et joue comme second-violon solo avec le Trinity Consort de Portland, Oregon. Depuis 1993, il joue avec l’orchestre du Boston Early Music Festival pour chacun des opéras de la série. Scott Metcalfe dirige également l’ensemble vocal du Renaissance Blue Heron et la chorale Renaissance Choir Convivium Musicum. Il a été chef invité pour diriger l’ensemble vocal The Tudor Choir et l’orchestre du Seattle Baroque lors de leur production du Messie de Handel, et pour la production des Vespro della Beata Vergine 1610 de Monteverdi au festival Monadnock Music au New Hampshire. Il continue également l’exploration des musiques pour voix et instruments à travers le projet bostonnais appelé 17th-Century Voices.









 
David Miller,  Alto (États-unis) ^  Haut

photo de David Miller David Miller est un fervent interprète de musique de chambre sur instruments d’époque et un pionnier des concerts de musique ancienne aux États-Unis. Il est membre fondateur de plusieurs ensembles, notamment du Classical Quartet, du Red Cedar Trio, du Haydn Baryton Trio, du Bach Ensemble et du Concert Royal. David Miller est l’artiste invité des Mozartean Players et du Helicon Ensemble. Il a joué comme premier violon pour de nombreux orchestres classiques et baroques, dont les orchestres du Boston Early Music Festival, de la Handel & Haydn Society, du New York Collegium et l’American Classical Orchestra. Parmi ses participations remarquées à différents festivals d’été, on compte le Mostly Mozart au Lincoln Center; Tanglewood; le Festival de Perth (Australie); le Lufthansa Festival (London); et le Esterhazy Palace (Eisenstadt, Autriche). Ses nombreux enregistrements solo ou de musique de chambre peuvent être entendus sur Centaur, Decca Dorian, EMI, Fleur de Son Classics, Harmonia Mundi, le Metropolitan Museum of Art et le Smithsonian Collection of Recordings, entre autres.







 
Susie Napper,  Viole da Gambe (Montréal)^  Haut

photo de Susie Napper Interprète hors-pair au violoncelle, à la viole de gambe et au continuo, Susie Napper est réputée pour ses interprétations dynamiques et parfois même controversées tant de la musique de chambre que du répertoire solo des XVIIe et XVIIIe siècles. Depuis les deux dernières décennies, elle poursuit ses activités musicales des deux côtés de l’Atlantique en tant que violoncelle solo avec différents groupes tels Stradivaria en France, le Studio de musique ancienne de Montréal, Les Boréades de Montréal et le Trinity Consort (Portland, Oregon). Elle est membre du réputé duo de violes Les Voix Humaines, et ses arrangements de musique pour deux violes lui ont fait découvrir une nouvelle forme d’expression musicale qui contribuent remarquablement à renouveler ce répertoire fascinant. Susie Napper enseigne présentement à l’Université McGill. En 2001, elle a fondé un festival de musique baroque à Montréal, présenté annuellement en juin. Susie joue sur une viole de gambe Barak Norman faite à Londres en 1703.









 
Ellie Nimeroski,  Violon (Montréal)^  Haut

photo de Ellie Nimeroski Après ses études en violon moderne à l’Université McGill avec Yehonatan Berick, Ellie Nimeroski a été séduite par le violon baroque et a complété une maîtrise avec Hélène Plouffe. Elle se produit et enregistre régulièrement avec les meilleurs ensembles de musique ancienne de Montréal, dont le Theatre of Early Music de Daniel Taylor, l’Ensemble Arion, le Studio de musique ancienne de Montréal, Les Idées Heureuses, Autour de la flûte, La Nouvèle Sinfonie, Les Boréades et la Bande Montréal Baroque. Ellie Nimeroski est aussi premier violon de l’ensemble baroque La Fiorenza, acclamé pour ses interprétations de musique italienne du 17e siècle et récipiendaire du prix CBC Galaxie et du prix du public au Festival Montréal Baroque.











 
Christopher Palameta,  Hautbois (Montréal)^  Haut

photo de Chris Palameta Du "velours pour l’oreille" : telle est la manière dont Guy Marceau, de La Presse (Montréal, juin 2005) a qualifié le jeu de Christopher Palameta. Christopher Palameta est rapidement devenu l’un des plus éminents hautboïstes baroques du Canada. Depuis trois ans, il joue en tant que deuxième hautbois au Tafelmusik Baroque Orchestra (Toronto, Canada,) o il se produit auprès d’artistes tels qu’Andrew Parrot, Richard Egarr, Bruno Weil, Hervé Niquet et Emma Kirkby. Il a été invité à se produire dans plusieurs festivals internationaux en Grande-Bretagne (London Lufthansa), aux États-Unis (Aspen, Ravinia, Berkeley, Connecticut), au Canada (Lamèque, Montréal), en Allemagne (Mozartfest Augsburg, Klang und Raum-Kloster Irsee), en Espagne (Barcelone, Aranjuez), au Portugal (Belem), en France (Ambronay) et au Mexique.







 

Richard Paré, Clavecin & Orgue (Québec)^  Haut

photo de Richard Paré Richard Paré partage ses activités professionnelles entre l’orgue et le clavecin. Formé dans ces deux disciplines au Conservatoire de musique de Québec auprès de Claude Lavoie et Donald Thompson, il termine ses études en récoltant trois Premier Prix dans les catégories orgue, clavecin et musique de chambre. Membre fondateur de l’orchestre de chambre Les Violons du Roy, il a participé à de nombreuses tournées en Allemagne, Belgique, Espagne, États-Unis, ainsi que dans l’Ouest canadien. Neuf enregistrements ont été réalisés avec cet ensemble par la maison Dorian. Tout récemment nommé professeur d’orgue, de clavecin et de musique ancienne à la faculté de musique de l’Université Laval, Richard Paré est claveciniste régulier de l’Orchestre symphonique de Québec et organiste titulaire à l’église des Saints-Martyrs-Canadiens à Québec.









 
Jean Paterson, Violon (Angleterre)^  Haut

photo de Jean Paterson Jean Paterson est née dans la ferme familliale du Pembrokeshire, pour s’intaller plus tard dans le Hampshire. Elle a étudié à Oxford et à la Royal Academy of Music sous Emanuel Hurwitz et Manoug Parikian. Elle s’est ensuite consacrée au violon baroque avec Micaela Comberti et John Holloway et joue maintenant avec plusieurs éminents ensembles britaniques pour instruments d’époque. Elle enseigne à la Pilgrims’ School de Winchester et dirige la Hampshire County Youth Orchestra. La musique de chambre est particulièrement chère à son coeur. Jean est mariée avec le baryton Peter Harvey, avec qui elle a deux fils.









 
Pemi Paull,  Alto (Montréal)^  Haut

photo of Pemi Paull Les activités de Pemi Paull l’ont porté à l’avant-scène du milieu de la musique contemporaine de Montréal. Il est membre de trois formations musicales importantes à Montréal, soit Ensemble Caprice, l’Ensemble Kore et la SMCQ, et a travaillé avec l’Ensemble Contemporain de Montréal, avec lequel il s’est produit en tournée. Pemi Paull a également créé des oeuvres pour alto de Scott Godin, Andre Ristic, Rose Bolton, Emily Hall et Nicolas Gilbert, entre autres. Il a aussi été soliste avec l’OSQ pour la création de Debacle, pour alto et orchestre (Denis Dion), et interprété en première canadienne Prologue de Gerard Grisey. François Tousignant du Devoir a écrit à propos de cette performance: "Voilà une manière différente d’user de la "monodie" d’autant plus convainquante que l’interprète, totalement engagé, en fait ressortir tout l’art inspiré et inspirant". Plus récemment, il présentait la musique pour alto d’Elliot Carter et de Ligeti à la NYU, dans le cadre du International Festival of Contemporary Performance à New-York.












 
Hélène Plouffe,  Alto (Montréal)^  Haut

photo de Hélène Plouffe C’est au cours de sa deuxième année universitaire à l’Université McGill qu' Hélène Plouffe découvre le violon baroque. C'est alors qu'elle décide de s’y consacrer. Elle complète son baccalauréat en interprétation tout en poursuivant ses engagements professionnels et son travail de professeur. En plus d’être membre de l’ensemble Les Boréades de Montréal, elle collabore activement à l’Orchestre baroque de Montréal o elle se produit en concerts, participe à des tournées et des enregistrements et o elle développe des projets. Plouffe se produit régulièrement avec le Studio de musique ancienne de Montréal, Les Idées Heureuses, l’Ensemble Arion et Tafelmusik de Toronto. Nous avons pu l’entendre à maintes reprises sur les ondes de la radio française et anglaise de Radio-Canada.









 
Mika Putterman,  Flûtes (Montréal)^  Haut

photo de Mika Putterman Mika Putterman produit une série de concerts à Montréal intitulée Autour de la flûte, mettant à l’avant-scène les flûtes traversières en bois de l’époque baroque à l’époque romantique. Elle joue au Canada et en Europe, se produit régulièrement avec l’ensemble Arion (Montréal) et a été invitée par le Festival Montréal Baroque, le Festival international de musique baroque de Lamèque, le Festival Bach de St. Malo et le Festival de musique de Nantes. Elle a joué avec de nombreux ensembles, notamment Tafelmusik (Toronto), Il Fondamento (Belgique), le Theatre of Early Music (Montréal), XVIII-21 (France), et Les Menus Plaisirs du Roy (France). Elle a aussi travaillé sous la direction de Daniel Cuiller, Paul Dombrecht, Manfredo Kramer, Barthold Kuijken, Jeanne Lamon, Hervé Niquet, Jaap Ter Linden, Dominique Visse et Julian Wachner. Plusieurs de ses concerts ont été captés par CBC et Radio-Canada, et elle a enregistré comme soliste pour le label early-music.com.









 
Kathia Robert,  Alto (Montréal)^  Haut

photo de Kathia Robert Kathia Robert mène une carrière prometteuse comme altiste. Spécialisée dans la musique de la période baroque et classique, elle se produit régulièrement avec les plus grands ensembles d’Amérique du Nord et d’Europe. Après ses études à l’Université McGill (Bachelor of Music in Performance et Master of Music in Performance / Early Music ), elle s’est tournée vers la Suisse pour se perfectionner à la Schola Cantorum Basiliensis. Parmi ses professeurs figurent Hélène Plouffe, David Plantier et Douglas Mcnabney. Elle a enregistré avec le Concert Spirituel (Hervé Niquet), les Swiss Baroque Soloists, la Bande Montréal Baroque, l’Ensemble Arion, et plusieurs de ses concerts ont été diffusés sur les ondes de Radio-Canada/CBC, de Radio France, et de la Schweizer Radio DRS. Son expertise en musique baroque française lui a valu d’être invitée à diriger le pupitre d’alto de l’orchestre symphonique de Lucerne (Suisse) dans le cadre de la production du Bourgeois Gentilhomme. Kathia Robert joue sur un alto baroque viennois fabriqué en 1727 par Daniel Achiatus Staldmann.






 
Cynthia Roberts,  Violon (États-unis) ^  Haut

photo de Cynthia Roberts Cynthia Roberts est une des plus éminentes violonistes baroque d’Amérique. Elle est premier violon du New York’s Concert Royal et du Dallas Bach Society et se produit régulièrement avec Tafelmusik, la Philharmonia Baroque Orchestra, le New York Collegium et la Handel & Haydn Society. Elle a joué avec les London Classical Players et les Taverner Players et elle est une interprète de premier plan au Carmel Bach Festival. Parmi ses interprétations les plus remarquées se trouvent les sonates de Bach au Mostly Mozart Festival, la musique de chambre au Festival de Prague, ses performances solo au Boston Early Music Festival et son enregistrement des Quatres saisons pour le New York Baroque Dance Company. Cynthia est membre de la faculté de l’Université North Texas et du Oberlin Baroque Performance Institute. Elle est aussi artiste invitée au CWRU. Ses nombreuses présences sur disque et à la radio ont été regroupées sous les labels Sony Classical, BMG/Deutsche Harmonia Mundi, NPR, CBC et WDR.









 
Reuven Rothman,  Contrebasse (Montréal)^  Haut

photo de Reuven Rothman Reuven Rothman a étudié à l’Université de Toronto et l’Université McGill, de même qu’au Conservatoire de Musique du Québec à Montréal. Après ses études, il a travaillé avec l’OSM, le Canadian Opera Company, l’Orchestre Symphonique de Windsor, le Theatre of Early Music de Daniel Taylor et l’Orchestre Symphonique du Vermont.















 
Gonzalo Ruiz,  Hautbois (États-unis) ^  Haut

photo de Gonzalo Ruiz Gonzalo Xavier Ruiz est premier hautboïste et soliste auprès des meilleurs ensembles sur instruments d’époque en Amérique. Il s’est beaucoup produit aux États-Unis et en Europe sous la direction de chefs tels que Christopher Hogwood, Nicholas McGegan, Jordi Savall, Gustav Leonhardt, Reinhard Goebbel and Mark Minkowski. On peut l’entendre sur de multiples enregistrements solo, comme chambriste et avec orchestre. Musicien également accompli sur instruments modernes, il a été premier hautboïste pour le Buenos Aires Philharmonic, le New Century Chamber Orchestra et le Pacific Chamber Symphony, entre autres. M.Ruiz a gagné le prix du concours du Festival de musique ancienne Musica Antiqua de Bruges (Belgique). Il a été plusieurs années professeur de hautbois au Oberlin Conservatory’s Baroque Performance Institute, au Longy School de Cambridge et a donné des classes de maître à l’Université de l’Indiana.









 
Stephen Stubbs,  Luth (États-unis) ^  Haut

photo de Stephen Stubbs Stephen Stubbs entame sa carrière comme directeur d’opéra. À ses débuts, il fonde l’ensemble Tragicomedia, qui a depuis enregistré plus de vingt disques compacts tout en multipliant les tournées en Europe, en Amérique du Nord et au Japon. On l’a invité pour des productions d’opéras dans plusieurs pays d’Europe, dont la Scandinavie o il a dirigé L’Orfeo de Sartorio lors de l’édition 1998 du Festival de musique ancienne d’Utrecht. Afin d’étendre son répertoire jusqu’au baroque tardif, Stephen Stubbs a fondé l’orchestre baroque Teatro Lirico. Il habite l’Allemagne depuis 1980, o il enseigne le luth et l’interprétation historique au Hochschule der Künste de Brême.









 
Nicole Trotier,  Violon (Québec)^  Haut

photo de Nicole Trotier Nicole Trotier a fait ses études au Conservatoire de musique de Québec dans les classes de Jean Angers et de Jean-Louis Rousseau. Diplômée en 1984, elle obtient des prix de violon et de musique de chambre. De 1979 à 1981, elle participe aux stages d’été du Meadowmount School of Music avec les maîtres Sally Thomas, Joseph Gingold et Earl Carlyss. En 1984, elle fonde avec d’autres jeunes musiciens professionnels l’ensemble Les Violons du Roy dont elle est violon solo. Depuis, elle participe aux nombreuses activités de l’ensemble et se produit régulièrement comme soliste. Elle est également membre fondateur du Quatuor Québec (1987) et de La Bande Baroque (1990). On peut entendre régulièrement Nicole Trotier sur les ondes de Radio-Canada en tant que soliste, chambriste ou membre de l’un ou l’autre des ensembles auxquels elle appartient.










 
Julian Wachner,  Orgue (Montréal)^  Haut

photo de Julian Wachner À titre d’organiste et d’improvisateur, Julian Wachner a livré des prestations partout en Amérique du Nord, notamment sur des scènes aussi renommées que celle du Methuen Memorial Hall, du Trinity Church Copley Square, des AGO Conventions de New York, de Dallas et de la Caroline du Sud, du Organ Historical Society’s Boston Convention, de l’Oratoire Saint-Joseph de Montréal. M. Wachner jouait dans l’équipe qui a remporté le premier prix au premier concours d’improvisation du Festival Orgue et Couleur du Québec. Il est le fondateur et actuel directeur du Red House Opera Group, directeur fondateur du Bach Académie de Montréal, directeur artistique des Providence Singers, directeur de musique à l’église St.Andrew & St.Paul (Montréal), et professeur agrégé de musique à l’Université McGill. Fraîchement nommé chef principal d’Opéra McGill, Wachner a fait ses débuts professionnels en succédant à Grant Llewellyn à la direction musicale de Didon et Énée au Spoleto Festival USA en 2001.









 
Matthew Wadsworth,  Luth (Angleterre)^  Haut

photo de Matthew Wadsworth Le luthiste Matthew Wadsworth est très apprécié comme soliste, comme continuo et comme musicien d’orchestre de chambre. Il s’est produit lors d’importants festivals au Royaume-Uni et ailleurs en Europe et ses interprétations lors de concerts en direct ou sur disques sont fréquemment diffusées à la radio. Matthew a étudié le luth avec Nigel North à la Royal Academy of Music de Londres, o il s’est mérité le Prix de l’étudiant de l’année en 1997 pour ses travaux sur le développement de la tablature du luth en braille. Il a séjourné pendant un an au Conservatoire Royal de La Haye pour ensuite occuper un poste au Royal Welsh College of Music and Drama à Cardiff. Il est également membre fondateur de Ricordo, un ensemble qui s’est forgé une réputation enviable par ses brillants récitals de musique du XVIIe siècle. M. Wadsworth a récemment été nommé Associé de la Royal Academy of Music et il a été mis en nomination par le journal The Independent comme "l’Étoile montante de 2005 ".








 
Julia Wedman,  Violon (Saskatoon)^  Haut

photo de Julia Wedman Originaire de Saskatoon, Saskatchewan, Julia Wedman a joué partout au Canada, aux États-Unis, en Europe et en Nouvelle-Zélande. Alors qu’elle était étudiante, elle a développé une passion pour l’interpréation de la musique d’époque, inspirée par son travail à la Indiana University avec le violoniste baroque Stanley Ritchie, de même que par ses études à l’Université Western Ontario et l’Université de Toronto. Elle est membre du jeune et innovateur ensemble baroque I FURIOSI, jugé "branché et follement divertissant" par le National Post. Julia Wedman est membre du Eybler Quartet, un ensemble sur instrument d’époque voué principalement aux oeuvres classiques rarement entendues. Julia fait aussi partie du dynamique quatuor à cordes Kirby, qui se consacre à un répertoire éclectique d’oeuvres, de Purcell à John Zorn, sur instruments modernes ou anciens. Pour cette saison, elle joue comme soliste avec Tafelmusik en tournée au Canada et aux Etats-Unis, en plus d’honorer ses engagements comme soliste avec le Etobicoke Philharmonic.









 
Alexander Weimann,  Clavecin (Berlin)^  Haut

photo de Alexander Weimann Ces dernières années, Alexander Weimann a acquis la réputation d’un des clavecinistes et chef d’orchestre les plus importants de sa génération. Il s’est produit un peu partout en Europe, au Canada et aux États-Unis et on a pu le voir aux plus prestigieux festivals et concerts à Berkeley, Boston, Tanglewood, Washington, Montréal, Toronto, Londres, Paris, Madrid, Gttingen, Halle, Karlsruhe, Ludwigsburg, Schleswig-Holstein, Graz, Innsbruck, Salzbourg, Vienne, Utrecht, etc. Il est un membre régulier de Tragicomedia et se produit aussi fréquemment en tant qu’artiste invité avec Cantus Clln, Ensemble 415, Freiburger Baroque Orchestra et Tafelmusik, entre autres. Alexander Weimann est né à Munich, en Allemagne, o il a étudié la musicologie, la théorie du théâtre, le latin médiéval, l’orgue, la musique d’église et le piano jazz de 1985 à 1990. En 1997, son ensemble Le Nuove Musiche remporte le premier prix au concours de musique ancienne Concorso Premio Bonporti à Rovereto en Italie.









 
Elly Winer,  Alto (Canada)^  Haut

photo de Elly Winer Elly Winer, un membre de Tafelmusik depuis 1985, est fier d’entamer sa 21e saison avec l’orchestre. Avec Tafelmusik il s’est produit comme soliste et chambriste à la fois à l’alto et à la viole d’amour. Il a joué, tourné et enregistré avec plusieurs autres ensembles de musique ancienne, dont le Carmel Bach Festival Orchestra, les American Bach and Classical Soloists, le Studio de musique ancienne de Montréal et Apollo’s Fire. Elly Winer a développé un programme pour le Tafelmusik qui a été présenté en février 2006 au MozartFest : Amadeo - Mozart en Italie. Avant de se joindre à Tafelmusik, Elly Winer a habité Halifax o il était premier alto pour l’orchestre Symphony Nova Scotia.










 
Cristina Zacharias,  Violon (Canada)^  Haut

photo de Cristina Zacharias Depuis ses débuts professionnels à Winnipeg, Manitoba, la violoniste canadienne Cristina Zacharias a voyagé à travers le monde pour participer à plus de 25 enregistrements, faire de la télé et du cinéma, et jouer dans des églises, des bars, des palais, des écoles et des grandes salles. Son intérêt de toujours pour la musique ancienne et son interprétation d’époque est passé à l’avant-plan à l’obtention de sa maîtrise en musique de chambre à Montréal et est demeuré une de ses passions depuis. Cristina vit à Toronto et est membre de l’orchestre baroque Tafelmusik. Elle se produit fréquemment avec des ensembles de tous les horizons, au Canada, aux États-Unis et en Europe. Cristina Zacharias a enregistré pour les labels BIS, Analekta, ATMA, NAXOS et CBC.